Commentaires sur Amazon :
Tome 1 - L'œil

 

"Lorsque j'ai commencé ce roman, je ne pensais pas ne plus pouvoir le lâcher jusqu'à la fin ! Entre les personnages attachants auxquels on s'identifie facilement, l'histoire avec ses nombreux rebondissements auxquels on ne s'attend pas, et une intrigue dont on veut connaître la vérité... j'ai dévoré le bouquin en une nuit ! Vite la suite !!"

P'ti filou

 

"Un roman formidable, que j'ai dévoré du début à la fin sans voir le temps passer. Un intrigue fort bien menée, des personnages attachants, des rebondissements à n'en plus finir, et une histoire palpitante. Je le recommande à tous les lecteurs qui veulent passer un excellent moment."

Krap

 

"Livre à recommander très fortement. Ce roman vous tiens en haleine du début à la fin. De l'action , du suspens , de l'amour.... Tous les ingrédients sont réunis pour passer un super moment. On n'a qu'une hâte c'est lire le tome 2 pour connaitre la suite. Un auteur très prometteur à suivre."

Calamar

 

"Ce livre est vraiment excellent, on passe un super moment en le lisant. De l'action non stop, du mystère, des trucs étranges, une société secrètes, des êtres tels des super-héros, un mystérieux objet du moyen âge, la NASA, des scientifiques... Que demander de plus ? Le deuxième volume..."

Lucinaire

 

"Quelle histoire surprenante! Si vous voulez passer un bon moment dans un univers blindé d'interrogations, n'hésitez plus une seconde!!! Merci à l'auteur!!!"

EG

 

"Ce roman m'a tenu en haleine du début à la fin!!! Je recommande vivement, il s'agit là d'un de mes coup de coeur, une belle découverte que je ne regrette pas."

Elicia Hoody

 

"Je viens de terminer le 1er tome du Testament de Galilée - L'oeil. Voilà un bon roman où l'action n'est pas en reste. Une écriture fluide et visuelle plonge le lecteur en plein tourbillon. L'air fleure bon l'Xmen sans y coller pour autant. Les scènes réalistes sont émaillées d'explications scientifiques instructives et bienvenues (pour la néophyte que je suis). J'ai trouvé très adaptée l'utilisation alternative de la 1er et la 3ème personne qui nous permet d'apporter des informations inconnues du narrateur.
J'ai quitté à regret le personnage attachant de Jules... que je vais retrouver très vite puisque le tome 2 m'attend ce soir dans ma liseuse. Une bonne soirée en perspective !"

Huguette Conilh

 

"Sympathique épisode que je qualifierai l'épisode 0 de la série télévisée Heroes A lire bon rythme on passe un bon moment."

Spila "cathix"

 

"Le jeune Jules Galio sert d'assistant au professeur Lombard, grand chercheur sur le génome humain. Ce dernier, qui vient de faire une importante découverte sur les mutations provoquées par un bombardement de particules cosmiques, l'annonce à la communauté scientifique lors d'une conférence à laquelle assistent également des militaires américains et des responsables de la NASA. A l'issue de son brillant exposé, ceux-ci lui proposent de constituer une nouvelle équipe pour poursuivre ses recherches aux Etats-Unis dans un laboratoire disposant de moyens plus conséquents. Peu après, Aurelia Pading, une jeune femme faisant partie des humains repérés comme ayant subi une de ces mutations génétiques, est retrouvée assassinée dans une parc public. Une carte de visite représentant un serpent se mordant la queue a été déposé à côté de son corps. Comme c'est déjà le troisième décès suspect parmi les trente deux cas étudiés par le Professeur Lombard, celui-ci décide de mettre à l'abri les autres « patients ». Y parviendra-t-il ? Et qui sont ces gens qui s'attaquent aux mutants ?
« Le testament de Galilée » relève du genre dans lequel des auteurs comme Dan Brown ou Steve Berry se sont magistralement illustrés, celui du thriller fantastique avec arrière-plan historique. Avec Tissandier point de Templiers ni de lignée cachée du Christ ni de code secret de Léonard de Vinci, mais un oeil astronomique et un sarcophage à secrets fabriqué par Galilée. Si on y ajoute une secte maléfique (« Les Originels »), des péripéties, combats, tortures, cadavres et pas mal de suspens, on dispose de tous les ingrédients de la recette d'un bon livre de divertissement. Le rythme narratif est rapide et soutenu. Beaucoup de dialogues (presque trop), peu de descriptions (si on excepte les explications scientifiques intéressantes et de qualité lesquelles servent de caution à un développement qui l'est peu), des personnages esquissés à grands traits et des situations parfois à la limite du vraisemblable. En dépit de quelques répétitions et quelques petites imprécisions lexicales (teaser en lieu et place de taser par exemple), dans l'ensemble, la forme est correcte et agréable. La preuve : il est difficile de lâcher le livre tant l'action est bien menée et tant les « pouvoirs » de ces étranges mutants intriguent. On découvre ainsi un homme aux os d'acier, un autre capable de courir le cent mètres plus vite que le champion du monde, une femme qui peut changer à volonté la température de son corps et une autre capable de contorsions extraordinaires... (cf X men ?) Et surtout, à la fin de la lecture de ce premier tome, on reste sur sa faim, frustré car, parvenu un peu essoufflé à la toute dernière page, on nous annonce que, pour connaître la suite et peut-être pas la fin de cette histoire haletante, il faudra lire le second tome sous-titré « Le Parchemin ». Damned ! « Le testament de Galilée » serait-il parti pour devenir une nouvelle série terriblement « addictive » ?"

Ludwig Jean Sébastien

 

 

Critique 1
Tome 1 - L'œil
par Sylvain Johnson


Vous pourrez retrouver cette critique directement sur son site en cliquant ici.

 

"Le Testament de Galilée est une autre confirmation que l’IVRE BOOK est à prendre au sérieux. C’est un de ces thrillers qu’il est difficile de mettre de côté."

 

"Le Testament de Galilée à un potentiel dangereux – il est susceptible de faire éclater des scènes de ménage. Vous ne me croyez pas ? Achetez le premier tome (l’œil) et vous n’aurez plus le choix de faire l’acquisition de la suite qui vient tout juste de sortir, même si ce n’était pas prévu dans le budget familial. (Le Parchemin, 27 juin 2014).

Qu’est donc Le Testament de Galilée? C’est une histoire de science-fiction, un thriller à la fois militaire et scientifique, ainsi qu’un suspense captivant. C’est très bien écrit et avec une intrigue qui se tient, qui nous intéresse et ne demande qu’à être découverte.

Je dirais que Sébastien Tissandier, malgré deux ou trois petites répétitions de mots dans les premiers paragraphes, nous a construit un bon suspense à l’américaine, avec une touche française d’humanité et de sincérité. Ne vous en faites pas, malgré l’action, vous n’y trouverez pas la platitude hollywoodienne habituelle dans les récits du genre. L’auteur nous convie plutôt à découvrir son texte intelligent.

Ne vous laissez pas méprendre par les premières pages, ce n’est pas un livre scientifique avec des histoires de laboratoires et de recherches compliquées. C’est sur le terrain qu’on vous invite.

Une des forces du roman, à mon humble avis, c’est l’attachement du lecteur envers les personnages. Ils sont crédibles, malgré leurs différences, très humains dans leur traitement. Les différents personnages du texte ont une interaction tout à fait réaliste, de bons dialogues qui soutiennent l’action.

Le Testament de Galilée est une autre confirmation que l’IVRE BOOK est à prendre au sérieux. C’est un de ces thrillers qu’il est difficile de mettre de côté."

Ma note : 9/10

Critique 2
Tome 1 - L'œil
par Bernard Viallet
via  "Le galion des étoiles"

 

Vous pourrez retrouver cette critique directement sur le site du galion des étoiles en cliquant ici.

 

"Damned ! « Le testament de Galilée » serait-il parti pour devenir une nouvelle série terriblement « addictive » ?"

 

"Le jeune Jules Galio sert d’assistant au professeur Lombard, grand chercheur sur le génome humain. Ce dernier, qui vient de faire une importante découverte sur les mutations provoquées par un bombardement de particules cosmiques, l’annonce à la communauté scientifique lors d’une conférence à laquelle assistent également des militaires américains et des responsables de la NASA. A l’issue de son brillant exposé, ceux-ci lui proposent de constituer une nouvelle équipe pour poursuivre ses recherches aux Etats-Unis dans un laboratoire disposant de moyens plus conséquents. Peu après, Aurelia Pading, une jeune femme faisant partie des humains repérés comme ayant subi une de ces mutations génétiques, est retrouvée assassinée dans un parc public. Une carte de visite représentant un serpent se mordant la queue a été déposée à côté de son corps. Comme c’est déjà le troisième décès suspect parmi les trente deux cas étudiés par le Professeur Lombard, celui-ci décide de mettre à l’abri les autres « patients ». Y parviendra-t-il ? Et qui sont ces gens qui s’attaquent aux mutants ?

« Le testament de Galilée » relève du genre dans lequel des auteurs comme Dan Brown ou Steve Berry se sont magistralement illustrés, celui du thriller fantastique avec arrière-plan historique. Avec Tissandier point de Templiers ni de lignée cachée du Christ ni de code secret de Léonard de Vinci, mais un oeil astronomique et un sarcophage à secrets fabriqué par Galilée. Si on y ajoute une secte maléfique (« Les Originels »), des péripéties, combats, tortures, cadavres et pas mal de suspens, on dispose de tous les ingrédients de la recette d’un bon livre de divertissement.

Le rythme narratif est rapide et soutenu. Beaucoup de dialogues (presque trop), peu de descriptions (si on excepte les explications scientifiques intéressantes et de qualité, lesquelles servent de caution à un développement qui l’est peu), des personnages esquissés à grands traits et des situations parfois à la limite du vraisemblable.

En dépit de quelques répétitions et quelques petites imprécisions lexicales (« teaser » en lieu et place de « taser » par exemple), dans l’ensemble, la forme est correcte et agréable. La preuve : il est difficile de lâcher le livre tant l’action est bien menée et tant les « pouvoirs » de ces étranges mutants intriguent. On découvre ainsi un homme aux os d’acier, un autre capable de courir le cent mètres plus vite que le champion du monde, une femme qui peut changer à volonté la température de son corps et une autre capable de contorsions extraordinaires… (cf. « X-Men » ?)

Et surtout, à la fin de la lecture de ce premier tome, on reste sur sa faim, frustré car, parvenu un peu essoufflé à la toute dernière page, on nous annonce que, pour connaître la suite et peut-être pas la fin de cette histoire haletante, il faudra lire le second tome sous-titré « Le Parchemin ». Damned ! « Le testament de Galilée » serait-il parti pour devenir une nouvelle série terriblement « addictive » ?"

Ma note : 5/5

Critiques du

Testament de Galilée

1. L'œil

 

Retrouvez ici toutes les chroniques et critiques concernant le tome 1 du Testament de Galilée, paru aux éditions l'ivre-book.

Critique 3
Tome 1 - L'œil
par Malka


Vous pourrez retrouver cette critique directement sur le forum "au coeur de l'imaginarium" en cliquant ici.

 

« On se retrouve vite piégé par le livre, car l’aventure arrive et elle s’écrit avec un grand «a» ! »

 

"On entre sans mal dans le récit mené à la première personne. Nous faisons la connaissance de Jules Galio, assistant du professeur Lombard, chercheur au CNRS.
De premier abord deux choses peuvent déstabiliser:
– ne pas se trouver du point de vue de l’un des mutants (le résumé alléchant donne envie de se lancer aussitôt dans l’aventure avec l’un de ces êtres modifiés génétiquement), et on ne s’attend pas à assister d’entrée de jeu aux discours et explications scientifiques de chercheurs.
– ce même discours scientifique peut également gêner le lecteur, car trop développé et simplifié, il semble peut naturel. En effet, la discussion entre les scientifiques reste artificielle, tant elle cherche à se placer à la portée du lecteur.

Malgré ces petites gênes au démarrage, Sébastien Tissandier réussit à emporter le lecteur par sa plume maîtrisée et agréable et on se retrouve vite piégé par le livre, car l’aventure arrive et elle s’écrit avec un grand « a ». Si l’installation de Jules dans ses quartiers et dans l’intrigue prend son temps, des chapitres transitoires avec changement de narrateur nous permet de découvrir et d’accompagner les mutants, victimes d’un mystérieux groupe d’illuminés aux intentions obscures, cherchant à les supprimer un par un.

La toile de l’intrigue se met vite en place et on s’aperçoit que Sébastien Tissandier en tient les fils de manière sûre et efficace : si elle reste simple, elle est cohérente et maîtrisée, agréable à suivre, d’autant qu’elle apporte son lot de surprises, car les rebondissements ne manquent pas.
Grâce à son style vif et assuré et une mise en place nerveuse du récit, notamment grâce à des chapitres courts, des descriptions bien dosées qui s’insèrent avec naturel et des dialogues vivants, le lecteur se régale et ne lâche plus sa liseuse jusqu’à la fin de ce premier tome.

On retrouve cette simplicité de l’intrigue dans le schéma « gentils » et « méchants ». Mais, si le lecteur se laisse gentiment embarquer, il est vite mis à mal : entre les suspicions et trahisons, mais aussi la cruauté des dits méchants (même s’ils répondent à des clichés assez courants) qui gagnent leur crédibilité par leurs actes ignobles.
Du côté des « gentils », Sébastien Tissandier réussit parfaitement à rendre ses personnages attachants. Il parvient à retranscrire et à faire partager leurs sentiments, sans jamais tomber dans le larmoyant, mais avec sincérité, pudeur et intensité. Le lecteur n’a aucun mal à s’identifier à eux, à comprendre et ressentir leurs émotions: amitié, amour, confiance, et loyauté.
Les touches d’humour et de moments de tendresse (amicale et familiale) ponctuent également le récit et allègent la tension… mais n’est-ce pas pour mieux tenir encore le lecteur et le plonger dans la peur et finalement dans l’horreur ? On tremble pour les personnages que l’on a appris à aimer et Sébastien Tissandier ne les épargne pas.

En conclusion : même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman, une fois qu’il m’a happée, je ne l’ai plus lâché. Je suis restée bluffée par la maîtrise de l’auteur. Sébastien Tissandier tient sans mal son lecteur, grâce à une intrigue simple, mais efficace, des personnages charismatiques et un style fluide et agréable. J’ai passé un excellent moment à la lecture de ce premier tome du testament de Galilée et je lirai la suite avec plaisir."

Critique 4
Tome 1 - L'œil
par Laure Izabel

 

Vous pourrez retrouver cette critique directement sur son site en cliquant ici.

 

« Dans ce premier tome, tout est là pour vous faire vibrer. L’écriture est si limpide et fluide que vous tournez, tournez, tournez… les pages sans même vous en rendre compte. Enfin, non ! Vous glissez, glissez, glissez… les pages ; c’est du numérique. »

 

 

"Si, au premier abord j’hésitai à lire ce roman, ce fut parce qu’il y était question de génétique. Et moi et la génétique : ça fait deux !Et puis Sébastien Tissandier, l’auteur, à fait ça :

 

https://www.youtube.com/watch?v=r9OnXsxrOXY

 

Alors j’ai craqué.

Dans ce premier tome, tout est là pour vous faire vibrer. L’écriture est si limpide et fluide que vous tournez, tournez, tournez… les pages sans même vous en rendre compte. Enfin, non ! Vous glissez, glissez, glissez… les pages ; c’est du numérique.

Les personnages sont vifs et attachants. On croit en eux, on les suit dans leurs aventures, on a peur pour eux… Ils sont comme des petits XMEN qui s’ignorent. Ils sont L’archétype même de l’antihéros sympathique qui se retrouve embarqué dans une histoire qui le dépasse et à laquelle il fait face avec la crainte qui le tenaille et la détermination qui fait de lui sa force.

Pas de temps mort dans cette histoire. pas le temps. L’intrigue vous gobe littéralement. L’action, les explosions, les coups de feu et les émotions sont dans chaque page et vous tiennent en haleine.

Et puis, alors que vous croyez que les choses se calme, qu’enfin Jules et Kurtis vont pouvoir souffler un peu… Paf ! Un nouveau rebondissement vous saisit.:
« Oh, non, c’est pas vrai ! Jules ne va quand même pas… ? Allez, faut que je sache. Je continue. » et c’est comme ça tout du long.

Mais le pompon, la cerise sur le gâteau… c’est la fin. D’une, vous prenez une première baffe en découvrant qui est le méchant, qui est ce traître qui depuis le début déchaîne sa hargne sur tous. De deux, pfff ! Alors là… là j’en suis restée baba ! La première chose que je me suis dite c’est : « Non, je le crois pas ! » Vous voulez savoir pourquoi ? Je le vois sur vos visages, dans vos regards ébahis. Allez donc sur le site des éditions, just here et achetez-le. Vous saurez !

Donc, mon avis sur ce premier tome de Sébastien Tissandier paru aux édition L’Ivre-Book, est que sans conteste je lirai le second. Il est même dans ma PAL."

 

Critique 5
Tome 1 - L'œil
par tonton Zordar

 

Vous pourrez retrouver cette critique directement sur son site en cliquant ici.

 

«Les points forts de ce roman : Des personnages forts, des scènes spectaculaires, du mystère, un style concis .»

 

 

Nous sommes tous égaux a priori sauf quand notre génome est de la partie. Le professeur Lombard à découvert que le bombardement de particules cosmiques à des conséquences spectaculaires sur nos gènes. Les américains (la NASA, les militaires) sont sur le coup, ils proposent au professeur et à son assistant, Jules Galio, de poursuivre leurs travaux aux États-Unis avec de gros moyens. C'est alors que les sujets de la recherche, des hommes et des femmes aux capacités hors du commun, suite à des mutations, sont assassinés. Une mystérieuse organisation « Les Originels » signe les meurtres. Jules, le petit génie, accompagné d'une fine équipe va devoir sauver les autres mutants et découvrir ce qu'un texte de Galilée vient faire dans toute cette histoire.

Les points forts de ce roman : Des personnages forts, des scènes spectaculaires, du mystère, un style concis . Le Testament de Galilée fait immanquablement penser à Dan Brown mais aussi aux Xmen. De bonnes références non ? Une fois qu'on a commencé on à du mal à poser la liseuse. C'est un feu d'artifice d'action, de rebondissements et de trahisons. Le coté scientifique n'est pas rébarbatif, il sert bien l'histoire. Autre atout, on s'attache vite à Jules et à son équipe grâce à des dialogues vivants et dynamiques.

Il y a bien sûr des réserves : quelques maladresses, surtout dans la première partie et aussi un manque de profondeur et de psychologie des protagonistes. Ça va vite, parfois peut être un peu trop.

Malgré tout, c'est un roman sur lequel vous pouvez vous jeter sans hésiter. Vous verrez vous aller adorer !

La suite, Le Parchemin est dans la même veine, comme dans une série TV ou tous les épisodes sont bons !

 

Critique 6
Tome 1 - L'œil
par Azul

 

Vous pourrez retrouver cette critique directement sur son site en cliquant ici.

 

«Une écriture fluide et visuelle plonge le lecteur en plein tourbillon.»

 

 

"Je viens de terminer le 1er tome du Testament de Galilée - L'oeil. Voilà un bon roman où l'action n'est pas en reste. Une écriture fluide et visuelle plonge le lecteur en plein tourbillon. L'air fleure bon l'Xmen sans y coller pour autant. Les scènes réalistes sont émaillées d'explications scientifiques instructives et bienvenues (pour la néophyte que je suis). J'ai trouvé très adaptée l'utilisation alternative de la 1er et la 3ème personne qui nous permet d'apporter des informations inconnues du narrateur.J'ai quitté à regret le personnage attachant de Jules... que je vais retrouver très vite puisque le tome 2 m'attend ce soir dans ma liseuse. Une bonne soirée en perspective !"

 

Critique 7
Tome 1 - L'œil
par la revue Clair-Obscur

 

Vous pourrez retrouver cette critique directement sur son site en cliquant ici.

 

"Cette aventure, c’est comme une balade dans une Ferrari en laissant grand-maman conduire, tout en sachant qu’elle ne voit plus."

 

 

"Le premier tome est un mélange de science-fiction, de suspense et de fantastique. Une aventure grandiose, entremêlée d’énigmes scientifiques, de mystères et d’action. Un texte intelligent et une intrigue fascinante. Les personnages sont la grande force de ce roman. Ils sont vivants dans votre esprit, s’infiltrent dans votre conscience et s’animent d’une vie qui leur est propre. Avec de bons dialogues, la plausibilité de leurs interactions, ils n’en sont que plus humains.

Cette aventure, c’est comme une balade dans une Ferrari en laissant grand-maman conduire, tout en sachant qu’elle ne voit plus. Il faut se tenir, se préparer pour l’impact et se laisser bercer par le récit. Ne soyez pas effrayé par le côté scientifique – c’est un outil dans le texte, pas une imposition dérangeante."

Critique 8
Tome 1 - L'œil
par Danielle  Gourbeault-Pétrus

 

"Les ingrédients sont ceux de la SF, mais Sebastien Tissandier s'attache à rendre les choses crédibles et compréhensibles. "

 

 

"Terminé les trois tomes du Testament de Galilée de Sebastien Tissandier chez L'Ivre-Book. Un récit de science fiction mené comme un thriller inquiétant. Jules Galio assistant du professeur Lombard travaille sur la mutation de certains gènes. Contactés par la NASA, les deux scientifiques se rendent aux États-Unis pour enquêter sur une liste de 32 individus doués de facultés extraordinaires. Assez vite, ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls à les rechercher. Si eux ont des intentions scientifiques, un groupe particulièrement organisé et informé : les Originels les font disparaître violemment les uns après les autres. Une course contre la montre s'engage donc pour les sauver et comprendre le lien entre Galilée et ces mutants. Les ingrédients sont ceux de la SF, mais Sebastien Tissandier s'attache à rendre les choses crédibles et compréhensibles. On retrouve aussi, ce qui ne me déplait pas, quelques caractères de la fantasy avec un parchemin, un sarcophage et les pouvoirs merveilleux que développent les différents protagonistes. On court de rebondissements en rebondissements, les personnages sont attachants, leur psychologie fouillée s'affine entre le premier et le troisième tome, que ce soit celle des héros et celle de leurs ennemis. Je vous encourage donc à lire ces romans. Les trois à la suite parce qu'on ne peut s'en détacher avant le dernier mot. "

© 2023 by GREG SAINT. Proudly created with Wix.com

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
  • s-linkedin