Me voici de retour de mon premier salon 2019. Et quel festival !

Yggdrasil Indoor, la toute première version en salle du festival Yggdrasil, a été une réussite sur tous les points !

1) Les décors

Dans le gand hall de l'Eurexpo de Chassieu, à côté de Lyon, le festival a pris littéralement vie avec ses décors sublimes, réalisés par les bénévoles de l'association qui gère le festival. Parmi tous les salons et festivals que j'ai pu faire, c'est sans conteste le plus beau pour ses décors :

Le festival était organisé en rues à thèmes : la rue steampunk, la rue Harry Potter... Admirez la magnifique tête de dragon servant de place centrale ! Elle était juste en face de notre stand !

Je dis "notre", car j'ai été invité par Nathalie Bagadey sur son stand pour ce festival sublime (est-ce que j'ai déjà dit que ce festival était sublime ? lol). Et je l'en remercie énormément.

J'ai pu ainsi découvrir une toute nouvelle facette de mon amie auteure avec laquelle je partage bon nombre de salons (vous n'avez pas fini de nous voir ensemble cette année !) : c'est un boucan, comme on dit chez moi. Elle fait tout tomber, paume ses affaires dans un rayon de 30cm autour d'elle... mais qu'est-ce qu'elle m'a fait rire !

Spécialement lorsqu'elle invente une nouvelle technique pour boire le mojito : à travers le papier de la paille (désolé Nathalie pour ce dossier, mais je ne pouvais pas résister !) !!!

2) L'emplacement

Côté emplacement, on ne pouvait pas rêver mieux ! Notre stand était pile en face de la grande scène. Nous avons donc eu beaucoup de passage parmi les milliers de personnes venues pour cette édition Indoor. Et quel stand ! Nous avons passé près de 3h le vendredi soir pour le monter. Non sans mal avec le boucan qui m'accompagnait lol.

Je suis particulièrement fier de notre coin jeunesse qui a attiré beaucoup de monde.

Cet emplacement m'a permis d'être aux premières loges pour tous les spectacles et toutes les conférences données sur la grande scène, dont celles de Nathalie Bagadey.

La première, celle du samedi, nous a permis de mettre de la Fantasy dans nos vies. Entre montages vidéos très réussies, explications pertinentes (qui aurait cru que StarWars était de la Fantasy ??), je me suis régalé.

La seconde, le dimanche, était un quizz interactif avec QRcodes "Gentille ou méchante ?", sur les créatures écossaises. Très instructif, comme elle l'explique dans son livre tiré de ses voyages en Écosse et que je vous recommande "Éclosia ou l'Écosse des légendes". (lien)

3) Les ventes

J'ai dû être inspiré lorsque j'ai choisi le kakemono que j'ai déployé sur le stand. Habituellement, j'utilise celui de Chupacabra, mais cette fois-ci, je ne sais pas pourquoi, j'avais très envie de mettre celui du Rédempteur.

Si on m'avait dit que mon roman illustré steampunk/fantastique partirait comme des petits pains lors de ce festival, je ne l'aurais pas cru ! Si bien qu'à 15h le dimanche, je suis tombé en rupture de stock !! C'est bien la première fois que cela m'arrive !

Et 4 lecteurs m'ont fait confiance au point de me commander le livre malgré la rupture de stock, livres que j'ai expédiés dès lundi.

Au total, tout auteur confondu sur notre stand, ce sont près d'une centaine de lecteurs qui sont repartis avec un ou plusieurs de nos livres !

4) Les costumes

Le costplay était obligatoire pour les exposants. J'étais donc en Rédempteur le samedi et en vampire le dimanche. J'adore la tête des enfants lorsque je souris, tous crocs dehors lol.

5) Bilan

Je remercie vivement Jérémy et Mélodie pour l'organisation de ce superbe festival qui s'annonçait particulier pour moi. En effet, comme vous le savez, c'était mon premier festival post fermeture des éditions L'ivre-Book. Après un mois de flottements sans arriver à écrire un seul mot, d'incertitudes quant à la récupération de mes droits (toujours en cours) et à l'avenir de mes livres, ce devait être le salon qui me permettrait de remonter en selle.

J'avoue que le pari est réussi : l'engouement des lecteurs pour le Rédempteur, et d'une manière plus large pour mes autres titres qui ne sont pas restés invendus, m'a remotivé plus que jamais.

Je terminerai par une phrase qui a pris tout son sens quelques jours avant ce festival et que je vous détaillerai prochainement dans un nouvel article :

#ChupacabraSurvivra

© 2023 by GREG SAINT. Proudly created with Wix.com

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
  • s-linkedin